@
23 août 2018

Argos vs Als : Défi accepté.

Sur quoi nos Alouettes devront-ils se concentrer demain, vendredi, contre les Argonauts de Toronto ? Plusieurs aspects si l’on se fie aux dires de Coach Sherman. « Les Argos ont une équipe complète. Leur quart s’est bien adapté au système de Marc Trestman et leurs lignes, offensive et défensive, sont solides, a-t-il confié en point de presse jeudi. »

Les défis ne manqueront pas pour nos hommes qui sont en quête de leur première victoire à domicile. Au-delà de la bière Budweiser à 7 $, de la célébration de la diversité et du spectacle de la mi-temps de l’école de danse Latin Groove voici ce qui sera à surveiller sur le terrain.

Antonio Pipkin, 23 ans, meneur de l’attaque

Pour la première fois de sa carrière, Antonio Pipkin démarrera le match au poste de pivot devant la foule montréalaise. Il est jeune, mais il est d’un calme…

« Je dirige les gars, je montre que je sais ce que je fais. Je n’ai pas d’inquiétudes, pas de craintes. On est là pour jouer, pour avoir du plaisir aussi. Les vétérans respectent ça. C’est une question de respect. Si tu es craintif, les vétérans le verront. Si tu es confiant, ils te respecteront. », a-t-il confié en entrevue lorsqu’on lui a demandé comment il parvenait à s’imposer dans un vestiaire composé de plusieurs joueurs d’expérience.

Sa confiance a de quoi impressionner. Son bras aussi. Après avoir connu un très bon départ contre Edmonton la semaine dernière, Antonio cherchera à répéter l’exploit, cette fois, en menant l’équipe à une victoire. Le hic ? Les Eskimos ne devaient pas avoir grand-chose sur lui. Trestman et les Argos ont sans doute pris le temps de bien étudier sa plus récente performance. Reste à voir s’il aura été en mesure d’assimiler suffisamment de jeux à l’entraînement cette semaine pour surprendre la défense torontoise.

photo : La Presse Canadienne

Le groupe étoile

Blessures et transactions ne sont pas venues à bout de la ligne défensive qui, pour reprendre les mots de notre entraîneur-chef, joue particulièrement bien collectivement. Sa prestation ne devrait pas décevoir demain, surtout que John Bowman et Jabar Westerman seront de retour à leurs postes respectifs d’ailier et plaqueur. Autre menace potentielle pour Thompson, le quart du Double Blue : Willie Mays III (pas le joueur de baseball). « Il a énormément d’impulsion et peut se rendre rapidement au quart. Il sera excellent pour contrer la passe. Ce sera ça son rôle. C’est un joueur qui est capable de tourner le coin pour revenir rapidement vers l’intérieur. », affirme Sherman.

Mystère résolu ?

Le mystère de la saison : la tertiaire. Sur papier, tout va bien. En pratique, tout va bien. Au match, des fois oui, des fois non. Est-ce le personnel ? Le système homme-à-homme ? Chose certaine, les entraîneurs et joueurs concernés en font une priorité. « Je l’analyse tous les jours et je me demande constamment comment on peut renforcer ce groupe. Il pratique bien, tous les jours, toutes les semaines, puis, en match, il y a toujours quelque chose qui ne fonctionne pas. », a admis Sherman.

La constance sera de mise pour stopper l’accumulation des verges, particulièrement par la passe, de nos adversaires. La discipline aussi. « La semaine dernière, on a joué de façon immature, a poursuivi l’entraîneur-chef. On a réussi un sac dans la zone payante, puis on leur a concédé le premier essai en obtenant une pénalité. J’ai regardé ça attentivement cette semaine. Je pensais qu’on avait enfin mis fin au problème des pénalités, mais ce que j’ai vu c’est de la frustration. Et ça, ce n’est pas une raison de faire ce qu’on a fait. »

Départs et arrivées

On a tous retenu notre souffle en voyant Tyrell Sutton quitter le terrain en voiturette samedi dernier. La bonne nouvelle c’est que sa blessure est moins sérieuse que sa sortie portait à croire. Reste que Pipkin devra pouvoir compter sur les remplaçants de Sutty, William Stanback et Ryder Stone, qui seront mis à contribution autant à l’attaque que sur les unités spéciales vendredi. Sur la ligne offensive, après deux matchs à temps partiel, Phil Gagnon est au sommet de sa forme, prêt à jouer les 4 quarts. On a parlé du bras impressionnant de notre quart; il faudra bien qu’il puisse le mettre à profit. Avec TJ Graham en moins, le groupe de receveurs devrait demeurer sensiblement le même, mais le rôle principal d’ Adarius Bowman sera certainement d’étirer le terrain le long des lignes de côté.

Rendez-vous demain, vendredi, dès l’ouverture des portes à  18 h.
Il fera beau, il fera chaud. C’est parfait pour du football ça !

Acheter mes billets