@
30 août 2018

Troisième de trois contre Ottawa

Il reste huit matchs à la saison 2018. Quatre d’entre eux sont contre des équipes de l’Est. Celui de demain, contre le ROUGE et NOIR d’Ottawa, est le troisième et dernier de l’année contre la formation qui trône au sommet de la division.

Il est important ce match. Pour garder le moral retrouvé la semaine dernière à domicile. Pour éventuellement occuper un meilleur rang que celui de dernier. Pour pouvoir espérer se tailler une place dans un match éliminatoire.

« À ce stade-ci, chaque match est critique, nous a confié Woody Baron, plaqueur défensif, en entrevue mercredi après l’entraînement. Surtout ceux contre les équipes de l’Est. Il nous en reste quelques-uns seulement, alors il faut tirer le maximum de chaque occasion. On essaie de se hisser en haut du classement, un match à la fois. »

On s’attend à un duel serré, comme les deux premiers contre Ottawa, et aura les yeux rivés sur ce qui suit.

Un ancien qui revient

Élément de constance au sein de l’équipe depuis le début de la saison, la ligne défensive se verra renforcée par le retour de l’ailier Gabriel Knapton. Les deux vétérans aguerris aux extrémités – Knapton et Bowman – et les deux recrues performantes au milieu – Baron et Brown – devront continuer de freiner le jeu au sol (William Powell compte quand même quatre matchs de plus de 100 verges cette saison), mais surtout presser Trevor Harris pour limiter les dégâts du jeu par la passe. Rappelons-nous que l’attaque d’Ottawa avait parcouru plus de 600 verges le 11 août dernier contre notre défense…

Rappelons-nous aussi l’importance des revirements. Le secondeur Chris Ackie a réussi son premier pick-six en carrière contre le ROUGE et NOIR plus tôt ce mois-ci, un exploit qui avait donné de l’élan à la troupe de Mike Sherman.

P’tit remontant

Le groupe de Mickey Donovan était sorti du lot en début de saison, mais a connu des jours un peu moins glorieux dernièrement. L’attaque devrait toutefois pouvoir compter sur les services du retourneur de botté intrépide Stefan Logan en ce qui en trait à son positionnement sur le terrain. Blessé à la cheville depuis le match à domicile du 6 juillet, contre le ROUGE et NOIR, justement, Lo paraissait en pleine forme à l’entraînement cette semaine et prêt à prendre sa revanche. Un petit booste qui pourrait avoir un gros impact sur la vitesse à laquelle Antonio Pipkin et ses receveurs atteindront la zone payante.

P pour progrès

Ou pour Pipkin. Le quart de 23 ans démarrera son troisième match au poste de pivot pour les Alouettes. Tandis que tous les yeux seront rivés sur lui, les siens balaieront le terrain à la recherche de receveurs. Antonio n’a pas manqué d’impressionner par son habileté à trouver ses gars, même quand ils sont loin, même après avoir esquivé un adversaire. Il a d’ailleurs été le premier quart de l’histoire des Alouettes à marquer deux touchés par la course et lancer pour plus de 300 verges dans un même match. Le prodige promet et le meilleur dans tout ça c’est que ses coéquipiers répondent à l’appel; les statistiques des receveurs Eugene Lewis et Ernest Jackson ont doublé depuis le retour de Pip. Ensemble, ils ont accumulé 18 réceptions et 286 verges dans les matchs 9 et 10 contre 9 réceptions et 107 verges dans les matchs 7 et 8.

*Anecdote*

En point de presse, Coach Sherman s’est dit ravi que Tevaughn Campbell ait enfin décidé de réellement faire le saut au football. Membre de l’équipe nationale canadienne de rugby, Tevaughn avait disputé quelques matchs dans l’uniforme montréalais en 2017, puis il a été rappelé il y a quelques semaines. Vous aurez la chance de le voir, dans toute sa vitesse (il détient le record des camps d’essai nationaux au sprint de 40 verges), au poste de demi de coin partant demain.

Suivez nos gars sur les ondes de RDS ou du 98,5 fm ou venez regarder le match avec nous au Casino de Montréal ! Plus d’info sur l’évènement ici.