@
31 janvier 2019

Flight School revient au Canada en tant qu’équipe championne

Jamil Springer a passé la journée de samedi à essayer de mettre les choses en perspective pour les jeunes qui jouent dans son équipe de football.

« Tout le monde rigole, et les enfants disent toujours : »Nous sommes les meilleurs au monde. » Maintenant, vous êtes vraiment les meilleurs au monde », a souligné Springer, l’entraîneur de l’équipe Flight School de Montréal, à son équipe après que celle-ci ait remporté le championnat de flag-football de la NFL tenu lors de la semaine du Pro Bowl, à Orlando.

Flight School, une équipe de 10 garçons et une fille, tous âgés de 9 à 11 ans, n’a laissé aucune chance à ses adversaires à Orlando, battant une sélection d’équipes internationales et une équipe américaine pour s’emparer de la première place.

« Il n’y a personne au Mexique, il n’y a personne aux États-Unis, il n’y a personne au Canada ou au Japon qui peut vous battre. Ce titre vous revient à juste titre », ont été les mots de Springer à ses joueurs.

« Ils ont souri. Je pense que lorsque vous avez un objectif et que vous le réalisez, tous les sentiments que vous avez vis-à-vis de cet objectif peuvent se libérer en même temps. Dans notre cas, les jeunes ont commencé à pleurer. C’était une belle chose à voir. Surtout pour des enfants de cet âge », a-t-il déclaré.

« Avoir ce type d’amour et de passion pour un sport, collectivement, c’est rare. Vous voyez cela chez les adultes. Vous ne voyez normalement pas cela chez les enfants. »

Flight School prend la pose pour une photo pendant le tournoi de flag-football de la NFL (NFL)

Flight School s’est rendue au Pro Bowl en remportant d’abord un tournoi régional à Montréal le 7 octobre, puis en remportant le tournoi de championnat à Edmonton au cours de la semaine de la Coupe Grey. L’équipe s’est présentée à Orlando en ne sachant pas à quoi s’attendre de la part de leurs adversaires, mais, comme l’a mentionné Springer avant le début du voyage, tout le monde était extrêmement confiant.

Après avoir renversé les États-Unis (24-0) et la Chine (28-0), les Montréalais ont trouvé un défi en finale contre le Mexique. Ce fut un match sans point jusqu’aux cinq dernières minutes de jeu. Flight School a atteint la zone des buts, mais le Mexique a égalé le pointage tout de suite après. Puis, elle a survécu à un revirement, elle a vu un touché du Mexique être refusé, et elle a marqué de nouveau avant que tout soit fini.

« Je pense que les jeunes ont été assez constants tout le temps, mais leur confiance en soi a été mise à l’épreuve à ce moment-là », a déclaré Springer à propos du match de championnat. « Ils ont dû trouver une solution. Je suis content qu’ils l’aient fait. À cet âge, à 10, 11 et 12 ans, être le meilleur au monde au flag-football est incroyable. »

Les équipes canadienne et mexicaine étaient les deux seules dans leur division du tournoi à avoir une fille sur le terrain lors des matchs.

En dehors du terrain, l’équipe s’est amusée toute la fin de semaine. Elle était l’invitée du joueur de la NBA Khem Birch, né à Montréal, lors du match du Magic d’Orlando vendredi. Elle a rencontré certains de ses joueurs de la NFL préférés pendant les festivités du Pro Bowl. Après avoir remporté le championnat, elle a passé la journée de samedi comme n’importe quel groupe d’enfants : elle a joué dans la piscine de son hôtel, elle a joué aux arcades et elle a visité Walt Disney World.

C’était la fin parfaite d’un voyage épique pour un groupe d’enfants montréalais qui ne se connaissait presque pas lorsque l’équipe a été formée l’automne dernier.

D’après un article de Chris O’Leary publié sur le CFL.ca.