@
9 mars 2019

Des noms à surveiller à l’aube des camps d’évaluation 2019

TORONTO – La saison des camps d’évaluation est à nos portes et amène avec elle plusieurs espoirs espérant être sélectionnés lors du repêchage 2019 de la Ligue canadienne de football (LCF).

Alors que s’amorcera le premier camp régional lundi prochain à Edmonton, voici quelques noms à surveiller d’ici la fin du mois de mars.

CAMP D’ÉVALUATION RÉGIONAL DE L’OUEST

Jeshrun Antwi – DO – Université de Calgary

Antwi est un boute-en-train. Sa personnalité lui permettra de se démarquer lors d’entrevues, et sa production sur le terrain parle d’elle-même… à condition qu’il reste en santé. Une menace constante dans le champ arrière des Dinos de l’Université de Calgary au cours des quatre plus récentes saisons, Antwi est meilleur que bon nombre de joueurs généralement invités à un camp d’évaluation régional, mais il devra prouver qu’il mérite sa place au camp national au cours des prochains jours.

Blake Whiteley – RÉ – Université de la Colombie-Britannique

Whiteley est un joueur extrêmement intéressant à étudier. Recruté à l’origine par les Longhorns de l’Université du Texas, Whiteley a le physique de l’emploi pour évoluer dans la NFL (six pieds cinq pouces et 248 livres) et possède de bonnes mains, mais il ne correspond pas exactement au moule que l’on recherche pour un gros centre-arrière ou pour un receveur excellant sur les unités spéciales. Il devait participer au camp d’évaluation l’an dernier, mais il a préféré attendre une année de plus afin de se familiariser à son nouvel environnement en Colombie-Britannique.

À la suite de son passage à l’école secondaire, Whiteley n’a rien fracassé en ce qui a trait aux statistiques, mais on voit toujours en lui un énorme potentiel.

Michael O’Connor est un espoir qu’il faudra surveiller lors du prochain mois (Rich Lam/UBC Thunderbirds)

CAMP D’ÉVALUATION RÉGIONAL DE L’EST

Kalem Beaver – RÉ – Université d’Ottawa

Ce vétéran receveur chez les Gee-Gees de l’Université d’Ottawa a démontré sa vitesse à une ou deux reprises à Québec lors du Défi Est-Ouest de U SPORTS en mai 2018. Combinez le tout à de solides tracés et vous obtenez un receveur capable d’exceller malgré sa petite carrure.

La portion des tests du camp d’évaluation régional de l’Est sera importante pour Beaver, mais certains s’attendent à le voir décrocher une invitation pour le camp national lors des affrontements à un contre un.

Damian Halstead – SEC – Université Mount Allison

Halstead est un cas typique d’un joueur issu de la conférence Sport universitaire de l’Atlantique (SUA) qui devrait exceller sur les unités spéciales dans la LCF. La production et la qualité du jeu de ce secondeur originaire de Brampton, en Ontario, n’ont jamais cessé d’augmenter au cours de ses quatre années avec les Mounties; il a notamment réussi 36 plaqués solos, 34 plaqués assistés, quatre sacs et six plaqués pour des pertes en 2018.

Les exercices sur les unités spéciales lors du camp d’évaluation régional de l’Est s’avèreront le test ultime pour Halstead s’il souhaite être sélectionné en mai prochain.

CAMP D’ÉVALUATION RÉGIONAL DE L’ONTARIO

Jesse Amankwaa – DO – Université York

Amankwaa est l’un des demis offensifs les plus puissants des cinq dernières années au sein de la conférence Sport universitaire de l’Ontario (SUO). Dès ses premiers pas avec les Lions, on lui a demandé de produire au-delà des attentes que l’on fondait en lui, et il a constamment répondu à l’appel.

Pourrait-il devenir un demi offensif, voire un centre-arrière, dans la LCF? Probablement pas. Mais sa carrure et son physique en général devraient intéresser les recruteurs qui seront à Toronto lors du camp d’évaluation régional de l’Ontario. Ceci étant dit, ce que l’on a vu de lui sur le terrain avec les Lions est beaucoup plus représentatif que les résultats qu’il obtiendra lors des tests de quelconque camp d’évaluation ce mois-ci.

Lautaro Frecha – SEC – Université de Waterloo

Frecha est tombé dans l’œil de plusieurs recruteurs en mai dernier lors du Défi Est-Ouest de U SPORTS. Il prend ses décisions rapidement, et ses premiers mouvements vers le ballon sont parmi les meilleurs de tous les secondeurs et demis défensifs invités à un camp d’évaluation régional cette année.

Il se débrouille très bien en couverture de passe, et il a semblé être toujours près du ballon lors de sa dernière année avec l’Université de Waterloo. Sans oublier qu’il a été un leader au sein de la défense des Warriors en 2018.

Mathieu Betts de l’Université Laval lors du Défi Est -Ouest de l’an dernier (Mathieu Bélanger/Université Laval)

CAMP D’ÉVALUATION, PRÉSENTÉ PAR NEW ERA

Mathieu Betts – AD – Université Laval

Évoluant sur un terrain qu’il connaît bien, Betts a été de loin le meilleur joueur, toutes positions confondues, lors du Défi Est-Ouest de U SPORTS en 2018. Son côté explosif et ses multiples techniques pour réussir à se rendre aux quarts adverses font de Betts le joueur de ligne défensive de l’Université Laval le plus convoité depuis Arnaud Gascon-Nadon en 2011-2012.

On s’attend tous à ce que Betts soit sélectionné parmi les cinq premiers choix du prochain repêchage, et tout le monde a hâte de le voir à l’œuvre lors du camp d’évaluation national cette année.

Michael O’Connor – QA – Université de la Colombie-Britannique

Un quart-arrière? Eh oui!

Ayant déjà participé à plusieurs camps de perfectionnement de U SPORTS et de la LCF, avec des clubs comme les Lions de la Colombie-Britannique et les Argonauts de Toronto, O’Connor possède la carrure, la rapidité d’exécution et le jeu de pieds nécessaires pour faire le saut dans la LCF. Tout ce dont il a besoin est une équipe qui lui offrira un environnement propice à son développement, comme les Stampeders de Calgary ont fait avec Andrew Buckley, et il pourrait devenir le prochain espoir de quart-arrière canadien partant auprès des partisans.

Si le duel que se livreront le quart-arrière des Mustangs de l’Université Western Chris Merchant et lui lors du camp d’évaluation national est aussi agréable que celui qu’ils se sont livré lors du Défi Est-Ouest de U SPORTS, vous ne voudrez pas manquer la diffusion en direct des affrontements à un contre un du dimanche 24 mars!

D’après un article de Marshall Fergusson publié sur le CFL.ca.