@
12 juin 2019

Des nouveautés fort intéressantes pour le premier match de la saison à Edmonton

Ça y est, enfin, la saison 2019 de nos Alouettes démarre officiellement ce vendredi 14 juin !

L’équipe menée par le quart partant Antonio Pipkin affrontera les Eskimos d’Edmonton dans le cadre d’un premier duel important pour le développement de chacune de nos unités. Autant à l’attaque qu’en défense, les nouveautés sont nombreuses, en commençant par l’entraîneur-chef Khari Jones qui a repris les rênes de l’équipe le weekend dernier, et fort intéressantes. En voici quelques-unes.

 

UNE RECRUE PARMI LA LIGNE OFFENSIVE

Première surprise : La ligne à l’attaque partante que vous verrez à Edmonton ne sera pas la même qu’en présaison. Pas à cause de blessures, mais par choix. Au poste de bloqueur à droite, on devrait apercevoir la recrue Chris Schleuger. L’ancien d’Alabama Birmingham se fait bien discret depuis son arrivée à Montréal, mais sa fiabilité impressionne.

« En regardant la vidéo, on s’est aperçu que son homme ne se rendait jamais au quart-arrière. On est bien satisfait de son travail », a confié l’entraîneur-chef Khari Jones.

Aux côtés de Schleuger, devraient se tenir Sean Jamieson, Kristian Matte, Trey Rutherford et Tony Washington (dans cet ordre). Antonio Pipkin est apparu à l’aise dans sa pochette à plusieurs reprises la semaine dernière au stade de McGill en grande partie grâce au travail de la ligne offensive. Un travail qui sera clé tout au long de la saison.


 

CIANTE EVANS SUR LE TERRAIN

Le demi défensif nous arrivant de Calgary a rejoint la tertiaire sur le terrain pour la première fois lundi après s’être limité aux réunions lors du camp d’entraînement. Evans affirme être rétabli de sa blessure au pouce et en mesure de s’aligner vendredi aux côtés de ses acolytes Tommie Campbell, Marcus Cromartie, Taylor Loffler et Ryan Carter. Il le confirme : il peut attraper, il peut intercepter, il peut jouer.

« La transition des salles de réunion au terrain s’est faite sans accroc, assure Evans. C’est bien en plus d’avoir des gars comme Patrick et Tommie avec moi que je connais de Calgary. Ça facilite les choses. »

La tertiaire, qui se montre en forme à l’entraînement depuis le début de la semaine (mention spéciale à Tommie Campbell qui a réalisé une interception des plus spectaculaires mardi), devra contenir l’attaque des Eskimos menée par un quart-arrière que l’équipe connait bien, Trevor Harris.

« C’est un quart très précis. Il est capable de placer le ballon en plein dans les mains de ses receveurs. C’est certain qu’il va falloir lui rendre la vie dure dès le début, le frapper (légalement, bien sûr) pour lui prouver qu’on sera aux aguets à chaque remise, » a conclu Evans.


 

PIPKIN ET SES RECEVEURS

L’homme de la situation vendredi sera toutefois sans aucun doute celui qui a été nommé pivot partant en début de semaine, Antonio Pipkin.

Pour la petite histoire, Antonio Pipkin est la définition même d’un diamant brut. Ayant disputé sa carrière à Tiffin (division II de la NCAA), le jeune quart est arrivé à Montréal pour la première fois en 2017. L’équipe l’a libéré après le camp d’entraînement 2018, puis ramené quelques semaines plus tard pour lui confier les rênes de l’attaque pour la première fois au moins d’août… à Edmonton. Pip – pour les intimes – a marqué son premier touché chez les pros contre les Eskimos et il compte répéter l’exploit cette année.

« Je veux mettre des points au tableau, je veux qu’on soit constant, je veux gagner. » Ça, c’est Pip, il ne passe pas par quatre chemins. L’objectif est de gagner, un point c’est tout.

 
S’il a le vestiaire derrière lui, c’est sans doute pour ça; Antonio respire la confiance. On a envie de croire en lui. On a envie de jouer pour lui. Le receveur étoile DeVier Posey, qui fera certainement partie des cibles préférées de Pip tout au long de la saison, n’a que de bons mots à dire sur la progression de son meneur de jeu.

« Tous les joueurs ont une année lors de laquelle ils passent de jeunes à vrais pros. Ça commence avec ton approche spirituelle et mentale. Je vois qu’il est en train de franchir ces étapes, » nous a-t-il confié.

Ensemble, DeVier Posey, BJ Cunningham, Eugene Lewis, Malcolm Carter (en rotation fort probablement avec son compatriote canadien Félix Faubert-Lussier) et Jake Wieneke ont le potentiel de devenir l’un des groupes de receveurs les plus redoutables de la LCF cette saison.

Vous pourrez voir vos Alouettes à l’œuvre ce vendredi 14 juin à compter de 14 juin sur les ondes de RDS (ou les écouter à la radio au 98,5 fm). Et si vous voulez célébrer le début de la saison avec nous, venez nous rejoindre au Casino de Montréal à compter de 20h30.