Politique de confidentialité

Veuillez noter que la politique de confidentialité de ce site web a récemment été mise à jour. Cliquez ici pour en savoir plus.

19 juillet 2019

Trois points à surveiller dans le match de samedi contre les Eskimos

Ce samedi, au stade de McGill, nos Alouettes pourraient obtenir une troisième victoire consécutive pour la première fois depuis 2016 ! Un très gros match contre les Eskimos d’Edmonton nous attend, mesdames et messieurs !

Soyez prêts, jetez un coup d’œil aux trois éléments importants à surveiller sur le terrain :

 

1-Le jeu au sol

William Stanback pourrait devenir le premier joueur montréalais à accumuler plus de 100 verges lors de trois matchs consécutifs depuis Avon Cobourne en 2008. Le porteur de ballon a été particulièrement utile lors des victoires contre Hamilton et Ottawa, mais devra affronter l’un des fronts défensifs – composé entre autres d’Almondo Sewell – les plus imposants de la ligue ce samedi. Rappelons-nous toutefois que Will a parcouru un respectable 76 verges en neuf courses la dernière fois que notre groupe a affronté les Eskimos. D’ailleurs, l’équipe entière avait livré une très bonne bataille contre Edmonton lors de la première semaine de la saison, s’inclinant par la marque de 25 à 32 en territoire hostile.

Au poste de retourneur, le nouveau venu Marcus Taylor pourrait surprendre. Celui qui reprend le flambeau après le départ de Stef Logan s’est illustré par sa vitesse à l’entraînement cette semaine. Nos unités spéciales n’ont toujours pas marqué de touchés sur les retours de botté jusqu’à présent; l’arrivée du rapide retourneur de 22 ans pourrait changer la donne.

2-La pression sur Harris

Trevor Harris occupe actuellement le deuxième rang de la ligue pour les verges par la passe. Le quart ultra productif et son unité offensive avaient accumulé un impressionnant 608 verges contre notre défense au match 1. Bob Slowik n’était pas ravi après le duel, mais, donnons à César ce qui est à César, le coordonnateur défensif apprend vite. Ses hommes, autant en couverture qu’en pression, ne cessent de s’améliorer depuis le début de la saison. Connu pour sa rapidité d’exécution et sa capacité à trouver les trous sur le terrain, Trevor Harris ne réagit pas très bien à la pression. Le travail de la ligne défensive et des secondeurs, Chris Ackie notamment qui, de par sa taille et son agilité, pourrait se poser en menace pour Harris, sera déterminant dans ce match.

Les demis défensifs auront quant à eux le défi d’intercepter les passes de Harris qui n’a pas provoqué un seul revirement de la saison 2019.

3-Le corps de receveur revisité

Geno Lewis se retrouve à être le vétéran du groupe ce samedi ! « C’est motivant parce que je sais que les autres comptent sur moi. Je ne suis pas du genre à parler beaucoup, par contre, même dans un contexte où je suis le leader. Je laisse mes actions parler d’elles-mêmes. »

Geno, qui a retrouvé son rythme au match contre Ottawa en réalisant trois attrapés difficiles pour 59 verges, sera le plus expérimenté du jeune et explosif groupe de receveurs qui affrontera les Eskimos demain. À l’œuvre : Jake Wieneke, qui compte déjà deux touchés à son actif, Quan Bray, dont la chimie avec Vernon Adams Jr. n’a pas cessé de nous épater lors des deux derniers matchs, Malcom Carter, le Canadien dont la taille pourrait être un avantage considérable contre la tertiaire d’Edmonton et fort probablement les recrues Marcus Taylor ou Zac Parker. Il arrive souvent qu’on voie de jeunes joueurs ultra motivés connaître d’excellents premiers matchs. On ne serait pas étonné que ces deux-là surprennent la défense adverse.

 

Si vous n’avez pas encore vos billets, il est encore temps de vous les procurer. Venez avec les petits, c’est le match de la famille et les places pour enfants sont à seulement 5 $ pour l’occasion !

 

Acheter mes billets