@
4 octobre 2019

Trois éléments clés du match de demain contre les Stampeders

Les Stampeders de Calgary seront en ville ce samedi 5 octobre pour prendre leur revanche contre nos Alouettes. Rappelez-vous, le 17 août dernier, nos Alouettes ont vaincu les champions en titre chez eux en prolongation; une victoire à couper le souffle et, surtout, la première de Montréal à Calgary depuis 2009 !

Nos hommes sauront-ils à nouveau défaire la puissance de l’Ouest? Voici trois éléments qui pourraient faire pencher la balance en notre faveur dans ce match qu’on vous suggère fortement de ne pas manquer.

 

1-L’attaque par la voie des airs

À notre dernière rencontre avec les Stamps, Vernon Adams Jr et l’attaque avaient accumulé un total de 558 verges. En profondeur, Geno Lewis avait été particulièrement impressionnant en se défaisant de sa couverture à maintes reprises pour un total de 114 verges, un touché et un converti de deux points. Par ailleurs, le receveur le plus productif ce jour-là avait été DeVier Posey. DeVier, qui est revenu au jeu plus tôt que prévu après que son collègue BJ Cunningham ait dû faire une croix sur sa saison (fracture au poignet), n’a pas manqué de se faire remarquer à son nouveau poste de demi inséré. Notre numéro 5 avait terminé le match avec 181 verges en 10 attrapés. Faites le calcul, ça donne une pas pire moyenne. Connaissant la tertiaire des Stampeders, la connexion entre Vernon et ses receveurs devra être parfaite demain pour assurer la victoire de nos Alouettes.

À savoir : Vernon Adams Jr a connu une excellente semaine de pratique. Selon l’entraîneur-chef Khari Jones, sa suspension d’un match semble lui avoir donné un regain d’énergie. Le receveur Chris Matthews ne prendra pas part au match pour des raisons de ratio. Il fait toutefois toujours partie du groupe de receveurs clés de l’équipe.

2-Une couverture à point

« Il faut limiter tout le monde. On ne sait jamais lequel de leur receveur pourrait nous surprendre », admet Khari Jones.

En défense, une grande partie du travail consistera à limiter les dégâts que peuvent causer les receveurs Reggie Begelton et Eric Rogers. Le secondeur du côté fort, Patrick Levels, ainsi que les demis défensifs Greg Reid et Tommie Campbell devraient voir leur lot d’action. Après l’incident en avant-match à Calgary (les gars, dont Tommie Campbell, s’étaient un peu tapés dessus, disons), Khari Jones a insisté sur la discipline auprès de ses joueurs cette semaine.

« Le plus important c’est qu’on demeure disciplinés, de notre côté de la ligne de 55 et qu’on fasse notre travail. Il faut qu’on se concentre sur les choses qu’on peut contrôler en défense. »

3-La pression sur Bo Levi Mitchell

Lorsqu’on a affronté Calgary plus tôt cette saison, Bo Levi Mitchell, blessé, était remplacé par son collègue Nick Arbuckle. Arbuckle n’avait pas déçu, s’intégrant parfaitement au système des Stamps, mais il n’est tout simplement pas Mitchell. La clé pour n’importe quelle équipe qui affronte le quart chouchou des Stamps est de parvenir à le déstabiliser. Connu pour la puissance de son bras et son aisance dans sa pochette, Mitchell peut faire des ravages par la voie des airs. En revanche, il n’a pas l’aisance de notre Vernon Adams Jr sur ses deux jambes.

Selon Khari Jones, Mitchell est la clé du succès des Stamps. « Peu importe qui est sur le terrain, il fait arriver les choses. Si on peut le déstabiliser un peu, on aura de bonnes chances. »

Autres faits intéressants :

– Il manque 105 verges au demi offensif William Stanback pour atteindre la marque des 1 000 verges en une saison. Comme il a déjà réalisé trois matchs de plus de 100 verges cette année, on pourrait s’attendre à ce que notre porteur de ballon franchisse le cap ce samedi… À suivre !

– Un nouveau venu retournera les bottés ! Gardez un œil sur Mario Alford.

Les huit derniers matchs de nos Alouettes se sont soldés par une différence de sept points ou moins. Le moindre qu’on puisse dire c’est que la saison est excitante ! Ne ratez pas le prochain spectacle : demain, à 16h, au stade de McGill.

 

Acheter des billets