Menu
@
31 octobre 2019

Trois choses à savoir sur notre dernier match de la saison régulière

Le mot d’ordre donné aux joueurs par l’entraîneur-chef Khari Jones cette semaine : gagner à Ottawa. Même si les éliminatoires arrivent à grands pas, les jeux pratiqués cette semaine à l’entraînement sont ceux qui permettront à l’équipe de remporter le match de cette semaine. Une étape à la fois. Trois choses à savoir sur le duel à Ottawa.

 

1. Victoire = momentum

« Je veux cette victoire, je veux une fiche gagnante, affirme Khari. Ce n’est pas absolument nécessaire d’avoir le momentum, plusieurs équipes ont gagné des matchs éliminatoires sans avoir remporté leur dernier match de la saison régulière, mais j’aimerais entrer en mode éliminatoire sur une note gagnante. »

Pour assurer la victoire contre l’équipe la plus faible de la ligue, Khari Jones ne mettra toutefois aucun de ses joueurs à risque. Sans pour autant mettre le paquet, il permettra à bon nombre de ses joueurs étoiles de fouler le terrain. Henoc Muamba, qui a brillé par son absence la semaine dernière, nous a déjà confirmé qu’il serait de la partie, tandis que le demi défensif Ciante Evans effectuera un retour tant attendu.

Les principaux absents : Tommie Campbell, Chris Ackie, John Bowman, DeVier Posey, Quan Bray et Martin Bédard.

2. La défense par la passe doit être au point

L’attaque du Rouge et Noir d’Ottawa ne représente certainement pas le même défi que celle des Tiger-Cats de Hamilton, mais Bob Slowik voudra tout de même apporter certains correctifs à ses stratégies de défense contre la passe pour aider l’équipe à remporter ce dernier match de saison régulière.

Henoc Muamba et Bob Slowik ont tous les deux affirmé que les 379 verges par la passe de Dane Evans et les trois touchés de Brand Banks de semaine dernière s’expliquaient par des soucis de communication.

Un bon test avant d’affronter Trevor Harris, qui sera de retour pour la demi-finale, et les Eskimos d’Edmonton.

3. Un record personnel pour Vernon Adams Jr.

Notre quart-arrière qui a été nommé joueur par excellence des Alouettes de la saison 2019 pourrait dépasser les 4000 verges par la passe pour la première fois de sa jeune carrière. Il ne lui en manque que 184 pour atteindre le plateau que seuls trois autres pivots ont réussi à franchir cette saison. Rappelons-nous que la dernière fois que Vernon a disputé un match complet contre Ottawa, il a lancé pour 327 verges.


 

Suivez-nous sur les ondes de RDS ou du 98,5fm dès 19h vendredi !