2 décembre 2019

Une année de premières

En plus d’avoir été particulièrement spectaculaire et encourageante quant à l’avenir de l’équipe, notre année fut remplie d’expériences que nous n’avions jamais vécues ou d’accomplissements que nous n’avions pas réalisés depuis longtemps. Voici une liste de nos premières qu’on vous dresse en ce premier décembre.

 

1-Première participation aux éliminatoires depuis 2014

Nos Alouettes ont connu quatre saisons difficiles depuis leur dernière apparition en éliminatoires. En terminant au deuxième rang de l’Est et en accueillant les Eskimos d’Edmonton à domicile pour la demi-finale, l’édition 2019 a mis fin à une fâcheuse tendance.

2-Première fiche gagnante depuis 2012

Même si l’équipe s’était taillé une place en éliminatoires en 2014, sa fiche n’était pas particulièrement glorieuse. Khari Jones a enfin réussi renverser la vapeur en menant son groupe à 10 victoires contre 8 défaites. Nos Alouettes sont redevenus une équipe gagnante.

3-Première remontée de 24 points de l’histoire

Il suffit de penser à la Coupe Grey 2009 lors de laquelle nos Alouettes tiraient de l’arrière 17 à 3 à la mi-temps pour savoir que notre équipe connait bien les remontées spectaculaires. Le samedi 21 septembre, l’équipe a effectué le plus grand retour de son histoire contre les Blue Bombers de Winnipeg. Le score de 34 à 10 au 2e quart n’a pas découragé la troupe de Khari Jones qui a vaincu son adversaire par un petit point avec seulement six secondes à jouer.

4-Première saison à titre d’entraîneur-chef de Khari Jones

Plusieurs croyaient que le départ de Mike Sherman mènerait une autre saison à oublier, mais la nomination de Khari Jones a plutôt eu un impact positif sur l’équipe. La première campagne de Khari à titre d’entraîneur-chef s’est avérée si positive que la ville au grand complet s’est réjouie de son retour l’an prochain.

5-Première victoire à Calgary contre Calgary en 10 ans

La victoire en temps supplémentaire à Calgary fut particulièrement émotive pour nos Alouettes qui n’avaient pas remporté de match contre les Stampeders au McMahon Stadium depuis 2009.

6-Première saison pro de plus de 1000 verges pour Will Stanback et Geno Lewis

Les jeunes demi offensif et receveur ont chacun accumulé plus de 1000 verges – le premier au sol, le deuxième sur réception – au cours de la saison 2019. Un fait impressionnant, surtout pour Will Stanback qui a dû rater 4 matchs en raison de blessures.

7- Première fois que le directeur général est remercié au courant de la saison

Décision difficile, mais nécessaire : Kavis Reed a été remercié au courant de la saison. L’équipe a continué de faire son bout de chemin tandis que les responsabilités du DG ont été réparties entre plusieurs individus. Parallèlement, c’était aussi la première fois que l’organisation était opérée par la LCF en raison du départ des Wetenhall.

8-Première saison du casque du guerrier

Une nouvelle tradition a été instaurée cette année en partenariat avec RDS et TELUS : le casque du guerrier remis au joueur du match. Le casque, confectionné par l’artiste forgeron Jacques Gallant, a été mis à l’encan en fin de saison au profit de la Fondation des Alouettes.

9-Première fois qu’un quart montréalais marque plus de huit touchés au sol

Vernon Adams Jr., l’une de nos plus belles révélations de l’année, a franchi lui-même la ligne des buts 12 fois cette année. Même s’il n’a pas fracassé le record de la LCF (14), il a été le meilleur quart des Alouettes au sol de tous les temps.