Menu
@
3 février 2020

JA2020 : Maciocia et les Als s’occupent du plafond salarial

MONTRÉAL – Les journées ont été occupées depuis qu’il a été embauché le 13 janvier, mais vendredi dernier l’a particulièrement été.

Le directeur général des Alouettes de Montréal a commencé cette journée en échangeant le secondeur national Bo Lokombo aux Argonauts de Toronto, en retour d’un choix conditionnel de huitième tour, lors du repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF), en 2020. Par la suite, il a libéré le demi défensif Tommie Campbell et le receveur DeVier Posey. Ce duo sera certainement convoité, en vue de l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le 11 février prochain.

Maciocia ne s’est pas défilé à propos de ses dernières décisions. Le plafond salarial de la formation montréalaise est serré.

« Premièrement, je suis préoccupé par le plafond salarial », a dit Maciocia, vendredi dernier.

« Deuxièmement, je m’occupe des joueurs que nous voulons garder à Montréal, avant de me préoccuper des potentiels joueurs autonomes que nous tenterons d’attirer ici. Et ça se passe bien. Il faut aussi s’assurer d’avoir un surplus d’argent, en vue de l’ouverture du marché. »

Le directeur général des Alouettes de Montréal, Danny Maciocia (Ryan Remiorz/CFL.ca).

Campbell a réussi trois interceptions l’an dernier et deux échappés provoqués; ces deux statistiques le plaçaient au sommet de sa formation. Posey a terminé au troisième rang de la formation des Oiseaux au chapitre des verges de gains sur des réceptions, avec 780, en plus de capter cinq passes de touché. Aucun de ces joueurs n’avait d’occasions d’aller dans la NFL, a dit Maciocia.

« Ça n’avait rien à voir avec des occasions de contrats dans la NFL, mais ça avait tout à voir avec le plafond salarial », a dit Maciocia.

« Nous savions dans quoi nous nous embarquions. Le plafond salarial doit toujours être considéré. Et même si tu veux garder tout le monde, c’est presque impossible avec un plafond. Il faut donc s’occuper des contrats plus difficiles que les autres. »

« Personne n’est content de ça. Une journée comme nous avons vécu vendredi dernier, ça ne satisfait personne. Mais ça fait partie de notre travail. »

C’est une dure partie du travail de Maciocia et de son équipe, mais c’est quelque chose de très réalisable. Les Als ont maintenant fait de la place afin de sécuriser les pièces maîtresses de leur formation. Le quart-arrière Vernon Adams Jr. a vu son contrat être prolongé, le 28 janvier dernier, le gardant avec l’équipe jusqu’à la fin de la saison 2022. Le 30 janvier, l’ancien demi offensif des Argos James Wilder Jr. a signé une entente d’une saison avec les Alouettes. 

« Je crois que les deux joueurs que nous avons laissé partir nous donnent la chance de garder Vernon Adams Jr., d’acquérir James Wilder Jr. et de garder des gars de la ligne offensive, en plus d’autres joueurs», a dit Maciocia.

L’espoir est de voir Wilder, un athlète de six pieds, trois pouces et 232 livres, jouer le rôle que William Stanback – six pieds et 233 livres – jouait en 2019, lui qui a amassé 1048 verges de gains au sol. Wilder a été nommé la recrue par excellence de la LCF en 2017 et bien qu’il ait été productif comme receveur, sa production en tant que porteur de ballon a été moindre, lors des deux dernières saisons avec les Argos, ratant les éliminatoires, au cours de cette séquence.

« Nous savions dans quoi nous nous embarquions. Le plafond salarial doit toujours être considéré. Et même si tu veux garder tout le monde, c’est presque impossible avec un plafond. »

– Danny Maciocia

« Les entraîneurs qui lui ont parlé avant que je ne lui fasse une offre de contrat se sentaient bien avec la décision », a dit Maciocia.

« Nous avons fait nos recherches, nous avons été convaincus par ce que nous avons entendu et nous avons décidé qu’il ferait partie de l’édition 2020 des Alouettes. Khari (Jones, l’entraîneur-chef des Als) voudra l’utiliser de la même façon qu’il utilisait Stanback. C’est le genre de demi offensif que nous recherchions. »

Alors que certains des joueurs clés de l’équipe ont solidifié leur partenariat à Montréal, Maciocia affirme que plus l’ouverture du marché des joueurs autonomes approche, plus il focalisera davantage ses énergies sur la ligne défensive. Les Canadiens Bo Banner et Fabion Foote, tout comme les Américains Woody Baron, Ryan Brown, Gabriel Knapton et Elijha Norris, pourraient tous devenir joueurs autonomes, le 11 février prochain.

Maciocia a terminé sa journée de travail du vendredi 31 janvier avec un trio de signatures. Le receveur canadien Félix Faubert-Lussier a vu son contrat être prolongé d’une saison et le demi défensif américain Najee Murray sera avec les Als pour deux autres années. Le botteur canadien Félix Brière a obtenu un nouveau contrat de deux ans.

D’après un article de Chris O’Leary, paru sur CFL.ca