Menu
@
22 février 2020

Sutton : « Je sens que la boucle est bouclée »

MONTRÉAL – Le demi offensif Tyrell Sutton connaît l’organisation des Alouettes de Montréal mieux que la plupart des gens. Et après avoir été écarté de l’équipe pour quelques saisons, il est vraiment excité d’être de retour.

« Je me sens bien. Pour ma famille, j’avais toujours comme objectif de revenir à Montréal, mais si les choses n’étaient pas allées comme je le voulais, j’aurais tenté de jouer ailleurs. »

« Mais ç’a toujours été dans mon esprit de revenir. Terminer ma carrière là où tout a commencé. »

Mercredi, les Alouettes ont rapatrié le porteur de ballon vétéran.

Tyrell Sutton

Mercredi, le demi offensif Tyrell Sutton a signé une entente avec les Alouettes de Montréal (Shannon Vizniowski/CFL.ca).

Sutton a passé les six premières années de sa carrière dans la Ligue canadienne de football (LCF) avec les Als, avant qu’une transaction ne l’envoie dans l’Ouest avec les Lions de la Colombie-Britannique, en 2018. Par la suite, Sutton a signé une entente avec les Argonauts de Toronto en 2019, là où il a pu travailler aux côtés de James Wilder Jr., son nouveau coéquipier à Montréal. Toutefois, il n’a pas fait long feu à Toronto, lui qui a été libéré avant le début de la dernière campagne.

L’athlète de 33 ans devait donc se trouver une nouvelle maison, un nouveau lieu pour jouer. Il a finalement trouvé preneur à Hamilton, avec les Tiger-Cats, eux qui ont ajouté Sutton dans leur formation d’entraînement, à la mi-saison. Et il a très bien fait pour les Ticats dans le court laps de temps qu’il était avec eux.

Lorsqu’on lui a donné la chance d’être partant dans le champ arrière, Sutton a été impressionnant, cumulant 85 verges de gains au sol ou plus, au cours de deux des quatre matchs de saison régulière. Lors de la semaine 19 contre Ottawa, il a amassé 85 verges de gains au sol, en plus de cumuler 64 verges de gains, en quatre réceptions.

Sutton n’a pas participé à la finale de l’Est, mais il était en uniforme et dans l’action, lors de la 107e Coupe Grey, présentée par Shaw.

Bien que les Ticats n’aient pas remporté le précieux trophée, Sutton a su cumuler 86 verges de gains en 11 courses.

Au cours de l’entre-saison, les Ticats ont laissé plusieurs de leurs demis offensifs tester le marché des joueurs autonomes. Sutton devait se trouver – encore une fois – une autre maison.

« Je ne dirais pas que ce fut difficile, mais ce fut plutôt un apprentissage », a dit Sutton, à propos des deux dernières saisons. « Les choses que j’ai faites m’ont mené à cette transformation incroyable. D’être ici pendant six ans, en passant par l’incertitude des dernières années… J’étais avec la même formation pendant six saisons, pour ensuite en faire trois en un an et demi… »

Tyrell Sutton
« Je m’apprête à devenir un père, alors mon retour à Montréal arrive à point. »

Les Alouettes ont tout changé leur champ arrière, depuis le début de l’entre-saison. Ils avaient un système à deux demis offensifs en 2019, avec William Stanback et Jeremiah Johnson. Toutefois, avec l’un qui a décidé de tenter sa chance dans la NFL et l’autre qui devrait prendre sa retraite, le DG Danny Maciocia devait agir. Et c’est ce qu’il a fait.

La première chose que Maciocia a faite c’est d’aller chercher James Wilder Jr., la recrue par excellence de la LCF en 2017, lui qui a été libéré par les Argos le 25 novembre dernier. À la suite de l’acquisition de Sutton, les Oiseaux ont tout de même retrouvé cedit système de monstre à deux têtes qui a donné tant de difficulté aux défenses adverses, l’an dernier. Mais sera-t-il aussi efficace? Ceci reste à voir.

Avec deux athlètes qui étaient des partants dans deux équipes différentes, il y a de cela un an, les Als devront décider… Qui sera le numéro un en 2020? Mais Sutton est plutôt préoccupé par les performances de ses coéquipiers.

« Wilder, il sait comment ça marche, mais, en même temps, il sait que je serai toujours derrière lui », a dit Sutton, lorsqu’on lui a demandé s’il compétitionnera pour le poste de numéro un. « Je tenterai toujours de faire en sorte qu’il soit le meilleur possible puisque si je veux le battre, je veux le faire lorsqu’il sera au sommet de sa forme. Je ne veux pas entendre d’excuses. »

« Mais en vue du prochain camp d’entraînement, je veux que l’équipe soit la meilleure possible. »

« Pour ma famille, j’avais toujours comme objectif de revenir à Montréal, mais si les choses n’étaient pas allées comme je le voulais, j’aurais tenté de jouer ailleurs. »

– Tyrell Sutton

Sutton a été le seul ajout en attaque chez les Als, depuis l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le 11 février dernier. Montréal a acquis les services de 16 athlètes en défense et ils ont transigé pour acquérir les services du botteur Tyler Crapigna.

La formation montréalaise a perdu les services du receveur DeVier Posey, lui qui est maintenant à Hamilton. Sutton et Wilder devraient faire en sorte d’enlever de la pression sur le jeu aérien.

« Nous sommes très heureux de voir Tyrell revenir dans le nid », a dit le DG des Als Danny Maciocia. « En plus d’être un Montréalais d’adoption, il veut être un leader dans le vestiaire et il prêche par l’exemple sur le terrain. »

« Ses superbes performances, lors de la fin de saison 2019, prouvent qu’il est un ajout important à notre champ arrière et à notre formation. »

Dans la LCF, le changement est inévitable, alors qu’une petite poignée de joueurs ont pu jouer toute leur carrière dans la même équipe.

Sutton devrait apporter de la stabilité dans l’attaque des Alouettes. Et lorsqu’on lui a demandé combien de temps il pensait encore jouer dans la LCF, Sutton répond qu’il ne pense, pour le moment, qu’à la prochaine saison et qu’il regardera plus loin à la fin de la campagne 2020.

Avec un enfant en route, il est davantage préoccupé par le moment présent. Le « ici, maintenant ».

« Je me sens bien de ne pas avoir à faire bouger ma famille », a dit Sutton. « Ç’a été un grand virage pour moi au cours des dernières années. Je dois maintenant me soucier de trois autres personnes dans ma vie. Je dois les prendre en considération dans toutes mes décisions. »