Menu
@
17 novembre 2020

La cerise sur le sundae!

« C’est formidable de terminer sa carrière sur une telle note » – Ben Cahoon

Les Alouettes occuperont toujours une place spéciale dans le cœur de l’ancien receveur Ben Cahoon. Il a remporté trois championnats avec l’équipe, mais plus spécial encore, il a joué le dernier match de sa carrière en 2010 en remportant la Coupe Grey… « C’est formidable de terminer sa carrière sur une telle note. Peu d’athlètes ont la chance de se retirer au sommet, je me considère chanceux d’avoir eu ce privilège », croit le receveur natif de Orem dans l’Utah.

Cahoon attribut les Coupes Grey de 2009 et de 2010 au leadership de Marc Trestman. « Marc est tout un entraîneur. C’est lui qui a rallié les gars, il nous a fait comprendre tout le talent que nous avions et il a exercé les stratégies nécessaires avec son personnel d’entraîneurs pour nous permettre de l’emporter. C’est une personne tellement intelligente, j’ai beaucoup appris avec lui ».

Qu’il gagne ou qu’il perde cette partie du 28 novembre 2010 contre les Roughriders de la Saskatchewan, la décision de Cahoon était prise : il accrochait ses crampons au terme du match.

« En toute honnêteté, ma décision était prise, mon corps était fatigué, j’avais mal au genou. Le football est un sport de jeunes, à 38 ans, je savais que c’était mon dernier tout de piste. »

Soulignons que Cahoon a toujours eu du succès dans les parties de la Coupe Grey. Il totalise 666 verges en 47 attrapés en huit participations, un sommet dans l’histoire de la ligue.

Cahoon se rappelle du défilé au centre-ville sur la rue Sainte-Catherine devant des milliers de fans et il revit encore ses moments. « Nous nous promenions dans des chars allégoriques et tout le monde criait nos noms et voulait nous faire des « high five ». Par la suite nous sommes allés présenter le trophée devant la scène à la Place des festivals et il y avait tellement de gens sur place. Juste à y repenser j’en ai des frissons, c’était une expérience tellement incroyable. Nous nous sommes ensuite promenés avec la Coupe un peu partout en ville. Dans des restaurants, dans des écoles, nous sommes allés voir des médias, tout le monde nous accueillait! »

Ben Cahoon a eu le privilège de jouer pendant 13 saisons avec les Alouettes de Montréal. L’équipe en avait fait son choix de première ronde (6e Total) en 1998. Cahoon était éligible à l’encan canadien ayant passé une partie de son enfance à Red Deer en Alberta et à Beaconsfield au Québec. Il a gagné trois Coupes Grey (2002, 2009, 2010), a été élu trois fois sur l’équipe d’étoiles de la LCF (1999, 2004, 2008), en plus d’être admis au Temple de la renommée de la LCF en 2014. Il se classe troisième dans l’histoire de la ligue avec 1017 réceptions et septième pour les verges sur réceptions avec 13 301.

Cahoon travaille pour une entreprise de barres protéinées (G2G) depuis maintenant trois ans. Il est le directeur des ventes pour le Canada et pour une partie des États-Unis. Plusieurs athlètes utilisent ses barres avant de faire de l’activité physique.

« J’adore ce travail, il me permet de rester connecté avec le sport et avec les Alouettes car plusieurs joueurs mangent nos barres. Mon travail m’amène à voyager alors il n’y a pas trop de routine, c’est un défi constant ».

Pour plus de détails et pour se procurer ses barres, rendez-vous au g2gbar.ca.

Après avoir accroché ses crampons au terme de la saison 2010, le membre du Temple de la renommée de la LCF s’est tourné vers le coaching. Il a été l’entraîneur des receveurs des Cougars de l’Université Brigham Young (BYU), son alma mater, pour deux mandats (2011-2012 et 2016-2017), totalisant quatre saisons. Le reverra-t-on un jour comme entraîneur des Alouettes? Cahoon répond en souriant : « J’adore les Alouettes et la ville de Montréal, dans la vie il ne fait jamais dire jamais… »