Menu
@
9 août 2021

La moitié à Zema, Côté remporte le poste de botteur.

Très calme par son caractère, le pouls de David Côté n’a pu s’empêcher de monter d’un cran lorsqu’il a appris qu’il avait été choisi pour occuper le poste de botteur de précision la semaine dernière.

J’étais très heureux, tout le stress avait été enlevé de mes épaules, avoue le jeune québécois. L’anticipation qui accompagne le dernier jour des coupures est énorme et on ne sait jamais vraiment comment ça va se passer.  Quand je suis arrivé à la réunion d’équipe et que j’ai découvert que je n’étais pas coupé, j’étais tellement soulagé. C’était un sentiment formidable.

La bataille pour le poste de botteur était un des feuilletons du camp d’entraînement 2021, et elle était également cruciale pour les Als.

Si la saison 2019 a été l’une des plus mémorables (puis-je vous rappeler que nous avons émergé comme l’une des plus grandes surprises de la LCF), il y avait encore beaucoup de questions au sujet du jeu au pied. Avec le vétéran Boris Bede qui fut échangé à Toronto en février 2020 pour le Canadien Tyler Crapigna, qui a ensuite été libéré à mi-chemin du camp, tous les regards se sont tournés vers les Canadiens David Côté et Félix Brière, le joueur Australien Joseph Zema ainsi que l’américain Matt Mengel.

Je ne me suis pas mis de pression mais j’étais satisfait de ma performance car elle m’a permis d’obtenir une place dans l’équipe.

Après trois saisons avec le Rouge et Or de l’Université Laval, Côté a eu la chance de s’essayer au niveau professionnel dans le territoire Est de la LCF.  Un camp qui s’est bien déroulé à sa grande surprise.

Je m’attendais à ce que le milieu professionnel soit plus individualiste, chacun veut sa position, donc c’est chacun pour soi. Mais l’ambiance a vraiment été excellente tout au long du camp. Même si ça changeait constamment d’une semaine à l’autre, tout le monde s’amusait beaucoup et on voyait que les gars avaient hâte de retourner sur le terrain et de jouer au football.

Bien qu’il lui reste encore une saison d’admissibilité à l’Université, l’athlète natif de Québec ne comptait pas trop sur cette possibilité. Le plan A était d’arriver au camp d’entraînement en pleine forme et de se donner au maximum afin de prouver au directeur général Danny Maciocia qu’il avait ce qu’il fallait pour faire partie de l’équipe.

Au début, il y avait 5 botteurs sur le terrain, donc on n’avait pas le choix de tout donner. Comme chaque poste comptait de nombreux bons joueurs, la concurrence était forte.

Le botteur a connu une année exceptionnelle en 2019. L’ancien joueur du Rouge et Or a mené la conférence du RSEQ avec 108 points en 2019, dont 72 qui provenaient de ses 24 bottés de placement, un sommet dans la conférence. Il a aussi été nommé membre de la première équipe d’étoiles du RSEQ et a été invité au Hula Bowl en janvier dernier, même si la saison 2020 a été annulée. À son meilleur, il a réussi trois placements sur le terrain lors de la victoire de son équipe 15-13. Sans oublier les années où il a aidé le Rouge et Or à remporter deux championnats nationaux soit en 2016 et 2018.

Mais il s’habitue au terrain professionnel c’est parce que tout comme celui qui l’a précédé à son poste, Boris Bede a lui aussi été façonné par le Rouge et Or.

À l’Université Laval, nous étions bien encadrés et nous avions du soutien, quelle que soit notre position.  Il (Boris Bede) a fait un excellent travail lorsqu’il était à Montréal, alors nous allons essayer de suivre le même modèle.

Au cours des dernières années, les Alouettes ont compté sur un seul homme pour les bottés.  Or, ce ne sera pas le cas en 2021, puisque David Côté s’occupera des bottés de précisions et Joseph Zema des dégagements. Avec la chimie déjà au rendez-vous, Côté est convaincu que ce duo mènera les Alouettes à des victoires.

Déjà à ce jour, nous avons une très belle complicité. On apprend à se connaître et on est tous les deux des gars assez calmes et tranquilles. Donc, on s’entend très bien ensemble et je pense qu’au fil des semaines ça va se renforcer. On continue à se pousser l’un l’autre et à s’entraider pour former le meilleur duo de botteurs possible.

Naturellement, Côté espère maintenant que les Alouettes pourront bénéficier de sa passion.  Il rêve d’aider le club montréalais à remporter son premier championnat depuis 2010.

C’est comme un rêve d’enfant qui se réalise. Quand j’étais petit, je soutenais beaucoup les Alouettes, alors c’est une expérience assez spéciale. Surtout quand ma famille et mes amis ne sont pas trop loin.

Côté s’occupera fièrement des bottés de précisions lors de notre premier match à domicile présenté par Telus le 27 août prochain, et le faire dans l’uniforme tricolore de l’équipe est une véritable cerise sur le gâteau.

Je suis très excité de porter l’uniforme des Alouettes et j’ai hâte de donner mon 100% à l’équipe. Je crois qu’il y a quelque chose de beau qui se construit au sein des Alouettes depuis quelques années et je suis très heureux d’en faire partie.

Vous aimez ce que vous lisez? Ou encore ‘’vous voulez le voir pas le savoir’’? Pensez-y pas deux fois, suivez vos instincts.  Cliquez ici pour rester à l’affut des dernières nouvelles sur nos Alouettes, et ici si vous souhaitez voir nos prodiges footballeurs en action lors des prochains matchs.