@
28 août 2021

Retour sur le match face à Hamilton

15 000 spectateurs survoltés (salle comble), une température agréable, tout était réunis pour une très belle soirée de football sur la montagne, la première depuis novembre 2019. Seulement, les Ticats sont venus gâcher un peu tout cela, bien aidés par nos problèmes de production à l’attaque également.

Mais commençons par ce qui a été positif dans ce match. Notre défense, après avoir concédé un touché sur la première séquence des Ticats, a été très intéressante. Le quart Dane Evans a été régulièrement mis sous pression, 6 sacs du quart, de belles passes rabattues, la défense a longtemps tenu le fort…mention spéciale à Michael Wakefield avec ses deux sacs du quart, ou encore pour David Ménard. Et que dire de la foule, extrêmement bruyante à chaque possession des ontariens !

Malheureusement, meme si la défense nous maintenait dans le match (seulement 3 points d’avance pour Hamilton au début du 4e), l’attaque n’a pratiquement jamais réussi à se rapprocher de la zone de buts adverse à part sur le beau touché de Quan Bray. Alors bien sûr, Hamilton possède une des meilleures défensives de la ligue, mais rien ne voulait fonctionner hier pour nos moineaux, que ce soit le synchronisme entre Vernon Adams et ses receveurs, ou encore les courses de Will Stanback. Meme au niveau des unités spéciales, notre virevoltant Mario Alford ne possédait pas d’espace pour nous gratifier des folles remontées dont il a le secret.

Notre quart-arrière ne s’est pas caché dans la défaite et assume une partie de la responsabilité, et nous savons tous qu’il va revenir plus fort.

« C’est un circuit axé sur la passe. Je dois être capable de compléter des passes, faire les bonnes lectures et tout. C’est simple, si je joue mieux, on va gagner … »

Khari Jones en est lui aussi conscient et fera tout ce qu’il faut pour aider l’ancien de l’université Oregon, notamment au niveau mental.

« Une grosse partie du travail se jouera de ce côté. C’est la chose la plus difficile dans ce boulot. Il faut être dans le bon état d’esprit et parvenir à se relever après un mauvais jeu ici et là. Je peux voir qu’il s’impose de la pression. Sa semaine d’entraînement était meilleure et ça semblait avancer dans la bonne direction. On doit juste continuer de travailler pour que ça se reflète vraiment dans les matchs. Mais il détient ce qu’il faut et on doit l’aider afin qu’il joue librement et sans poids supplémentaire sur les épaules », a souhaité Jones.

La saison est encore jeune, seulement 3 matchs de joués, et nous avons encore le temps d’apporter les correctifs nécessaires pour que cette équipe puisse atteindre son plein potentiel…alors on se remet au travail et on revient meilleur vendredi prochain à Ottawa !

Vous aimez ce que vous lisez? Ou encore ‘’vous voulez le voir pas le savoir’’? Pensez-y pas deux fois, suivez vos instincts.  Cliquez ici pour rester à l’affut des dernières nouvelles sur nos Alouettes, et ici si vous souhaitez voir nos prodiges footballeurs en action lors des prochains matchs.