@

Notes Du Camp D’entraÎnement-jour 8

Les Alouettes ont disputé un match intra-équipe au Stade Diablos hier soir, ce qui signifie qu’ils ont une journée plus légère aujourd’hui.

Les joueurs ne se sont pas entraînés dimanche, mais ils ont tout de même eu des rencontres avec leurs entraîneurs et ils ont eu une séance de récupération dans l’après-midi. La séance d’entraînement hors terrain d’aujourd’hui était une séance de yoga, à laquelle les joueurs participeront plusieurs fois au cours du camp.

Cette année, l’équipe a décidé d’ajouter plus de jours de récupération au programme afin d’aider les joueurs à se sentir mieux lorsqu’ils entrent sur le terrain.

«Nous sommes très sensibles à ce que les joueurs récupèrent correctement, a déclaré Pierre-Olivier Breault, entraîneur de renforcement musculaire et de conditionnement physique des Alouettes.

«Traditionnellement pendant le camp d’entraînement, tout le monde travaille pendant un certain nombre de jours (12 à 16). Évidemment, il y a des journées après les matchs, mais ce que nous avons changé cette année, c’est que nous avons ajouté des jours de récupération. Nous allons nous entraîner pendant trois jours, puis le troisième ou le quatrième jour, selon la semaine, nous inclurons un jour de récupération où les joueurs ne sont pas sur le terrain.»

Pierre-Olivier Breault (à gauche)

Breault, qui a été demi de coin, entraîneur de position, coordonnateur vidéo et entraîneur de force et de conditionnement avec les Carabins de l’Université de Montréal, est avec les Alouettes depuis 2020.

L’homme de 33 ans est un penseur qui sort des sentiers battus et qui cherche toujours à améliorer et à adapter la façon dont les joueurs se préparent pour les entraînements et les rencontres.

«Il y a des traitements, des réunions, mais nous ajoutons une séance de récupération sous forme d’entraînement en piscine ou de yoga. Le camp d’entraînement sert à évaluer les joueurs, mais nous voulons les mettre en forme. En organisant une séance de récupération, nous continuerons à les faire travailler, mais d’une certaine manière, cela n’ajoutera pas de fatigue supplémentaire. Pas d’impact, pas d’activités basées sur la course. Il s’agit d’étirements, d’exercices de gymnastique et de s’assurer qu’ils contrôlent bien leur corps. »

Mise à jour sur la suspension de Jumal Rolle :

Le demi de coin Jumal Rolle a été l’une des principales acquisitions des Alouettes en février. Le joueur de 32 ans devait se présenter au camp d’entraînement comme l’un des favoris pour obtenir un poste de partant dans la tertiaire, mais l’équipe l’a placé sur la liste des joueurs suspendus au début du camp.

Une semaine avant le début du camp, Rolle a informé les Alouettes qu’il se retirait du football pour passer plus de temps avec sa famille.

«Jumal m’a contacté une semaine avant le début du camp d’entraînement, a déclaré le directeur général Danny Maciocia après la partie intra-équipe de samedi. «Il était temps, dans son esprit, de rendre à sa famille ce qu’il avait reçu et de rester proche d’elle. Il avait exprimé le désir de rester avec les siens. Il envisageait de prendre sa retraite et il a pris sa décision quelques jours avant le début du camp d’entraînement. Il voulait consacrer toute son énergie afin d’élever sa famille. »

Rolle a passé quatre saisons avec les Tiger-Cats de Hamilton, de 2018 à 2022. Il a accumulé 11 interceptions au cours de son séjour avec les Ticats. Il a été nommé au sein de l’équipe d’étoiles de la LCF en 2021 et de l’équipe d’étoiles de la division Est en 2021 et 2022.

«Il faut respecter le fait qu’il ait pris cette décision, a déclaré Maciocia au sujet de la décision de Rolle de prendre sa retraite. C’est ce qu’il veut faire. Nous avons laissé la porte ouverte. Si jamais quelque chose change, il est plus que bienvenu pour nous rejoindre ici à Montréal. »

Les Alouettes pratiquent demain matin à 9h30 au Stade Diablos.