@

Remontée gagnante contre les Stamps

Traduit par Pierrick Pecqueur

Les Alouettes de Montréal ont connu un départ plus lent face aux Stampeders de Calgary samedi soir au Stade Percival-Molson, mais ils ont trouvé le moyen de revenir de l’arrière et de l’emporter 30-26.

Les Als tiraient de l’arrière par 14 points (23-9) en première demie. Même en arrière par deux points dans les derniers instants du match, ils ont réussi à sécuriser la victoire grâce au touché vainqueur de Walter Fletcher tard au quatrième quart.

L’équipe a maintenant une fiche de 5-0, et ils en sont à une série de 10 victoires consécutives (série débutée en 2023). Ils sont même 13-0 si on inclut les séries éliminatoires de 2023.

Voyons ce qu’il s’est passé dans ce match.

Une attaque patiente

De ce que l’on connait de l’attaque montréalaise, on sait que les Alouettes sont capables de réaliser des jeux explosifs régulièrement. Ce n’était pas le cas hier durant les trois premiers quarts contre Calgary. La défense des Stamps a fait du bon boulot pour empêcher cela, mais l’entraineur-chef Jason Maas et le quart-arrière Cody Fajardo ont été bons pour réaliser les jeux nécessaires.

Ce n’est pas tous les jours que votre porteur de ballon termine le match avec 9 réceptions pour 104 verges, mais c’est exactement ce que Walter Fletcher a fait hier soir. L’attaque a pris ce qu’on lui a donné au lieu de forcer les jeux. Oui il y a eu deux revirements en première demie, mais ils ont été parfaits au dernier quart.

Les Als ont réussi à marquer 15 points dans le final en incluant le touché de Cole Spieker et celui de Fletcher.

“On a appelé certains gros jeux durant le match, mais c’est à Cody (Fajardo) que revient la décision finale,” a dit l’entraineur-chef après le match. “Ce soir il a vu des choses différentes de ce que l’on pensait voir. Si vous donnez le ballon au porteur et que vous prenez de bonnes décisions avec le ballon, c’est quelque chose que la défense adverse va gérer car ils ont de très bons athlètes qui peuvent tacler. Mais (Fletcher) est un très bon athlète avec le ballon dans les mains, donc il peut les éviter. Lorsqu’ils ont commencé à se concentrer sur le jeu au sol, nous avons pu lancer le ballon.”

Une défense qui n’abandonne pas

L’attaque des Stamps a rendu la vie difficile à la défense des Als, surtout au début du match. Les Stamps ont utilisé des écrans, ce qui a oblige la défense des Alouettes à beaucoup bouger d’un côté à l’autre du terrain.

L’attaque de Calgary n’était pas forcément très belle à regarder, mais ils ont presque quitté Montréal avec une victoire. Mais il faut donner du crédit à la défense de Noel Thorpe car après les 23 points accordés aux deux premiers quarts, ils ont juste donné un placement en deuxième demie, éteignant même complètement Calgary au dernier quart.

“Ce n’était pas forcément beau mais on a gagné. C’est tout ce qui compte,” a dit le secondeur  Darnell Sankey après le match.

“On savait que l’on était la meilleure équipe, et il fallait revenir et le montrer sur le terrain. On a senti que l’on était très lent en première demie. Cela ne devrait pas arriver. On s’est tire dans le pied. Je ne vais pas minimiser la performance de Calgary. Ils ont une bonne attaque, mais on a manqué certains fondamentaux.

“Si tout le monde fait son travail, c’est facile à arrêter (ce type d’attaque). Mais si quelqu’un manque un jeu ou alors n’est pas à la bonne position, ils vont en profiter.”

Le quart des Stamps Jake Maier a terminé la soirée avec juste 106 verges par la passe. Sa plus longue passe était de 14 verges.

Le demi défensif Dionte Ruffin a réalisé l’interception gagnante sur la dernière séquence à l’attaque de Calgary. Une deuxième interception consécutive.

Jose Maltos a saisi l’opportunité

Le botteur Jose Maltos n’était pas supposé jouer ce match, mais à cause d’une blessure subie par David Coté à l’échauffement, il y a du avoir un changement de dernière minute. Le joueur de 32 ans a réussi ses trois tentatives de placements ainsi que la transformation de touché et a terminé avec une solide moyenne de 70.8 verges sur les bottés d’envois.

“Durant l’échauffement, j’aidais Dave (Cote) et Joe (Zema) à se préparer, et quelque chose est arrivé à Dave après un botté, a expliqué Maltos après le match. “Ils m’ont dit de me préparer (rires).

“J’attends toujours pour cette opportunité. Je travaille fort pour cela. Nous sommes des professionnels et on doit se tenir prêt pour aider l’équipe.”

Une grosse performance de Maltos. Les botteurs sont dans une position spéciale et je voulais le mentionner.

Mise à jour des blessures

Après la perte de Côté durant l’échauffement, les Alouettes ont perdu d’autres joueurs durant le match. Le maraudeur Marc-Antoine Dequoy et le secondeur Frédéric Chagnon ne sont pas revenus au jeu. L’entraineur-chef n’a pu donné de mise à jour à ce sujet. Pour le moment, ce sera une évaluation jour après jour.

La suite ?

Les Alouettes n’auront pas le temps de souffler, alors qu’ils accueilleront les Argonauts de Toronto jeudi soir. Les Argos se sont inclinés consécutivement face aux Alouettes et aux Riders lors des deux dernières semaines.