Menu
@
20 avril 2018

Jackson : « Il y a beaucoup d’optimisme »

MONTRÉAL – Quand la saison 2018 s’amorcera, Ernest Jackson pourra compter sur un visage familier à Montréal – Chris Williams.

« Je suis très heureux d’être réuni avec lui », a souligné Jackson, le mois dernier à Winnipeg, dans le cadre de la semaine de la LCF L’Équipeur. « J’espère que nous jouerons du même côté du terrain, ou tout simplement sur le terrain en même temps. »

Chris Williams a enfilé l’uniforme des Alouettes pour la première fois pendant le tournage de TSN et de RDS pendant la semaine de la LCF L’Équipeur (Johany Jutras/LCF.ca)

La dernière fois que Jackson et Williams ont été coéquipiers remonte à 2016, alors qu’ils avaient été deux des quatre receveurs du ROUGE et NOIR d’Ottawa à franchir le plateau des 1000 verges sur des réceptions. Cette année-là, le ROUGE et NOIR a remporté la Coupe Grey – ce même match au cours duquel Jackson a jonglé avec le ballon pour réussir un attrapé spectaculaire, en prolongation, pour confirmer la victoire des siens.

Aujourd’hui, le tandem est réuni à Montréal, à la suite d’une transaction dans laquelle Chris Williams a été échangé des Lions de la Colombie-Britannique aux Alouettes en retour de l’ailier défensif Gabriel Knapton.

« Je crois qu’il nous donnera la vitesse dont nous avons besoin pour faire reculer nos adversaires et pour nous donner plus d’espace sur le terrain », a dit Jackson lorsqu’on lui a demandé quel genre de coup de main allait donner Williams aux Alouettes. « Chris est très athlétique. Sa vitesse est l’élément dont nous aurons besoin pour nous donner plus d’espace sur le terrain. »

Les Alouettes ont manqué de constance à la position de quart-arrière en 2017, et l’équipe a par conséquent éprouvé plusieurs ennuis en attaque. À la fin de la campagne, ils occupaient le dernier rang de la LCF pour les verges nettes en attaque (moyenne de 307,3 verges par match) et pour les premiers essais (325). Les Montréalais ont également été la deuxième équipe à connaître le plus de séquences de deux jeux suivis d’un botté (85).

« Je l’avais mentionné l’an dernier », a dit Davis Sanchez lors d’un épisode du balado The Waggle, présenté par Sport Clips. « J’avais dit que le groupe de receveur des Alouettes était l’un des plus faibles de la Ligue. J’avançais le tout en fonction de sa production. Mais, cette année, les Alouettes se sont rajeunis, et ils ont mis la main sur Chris Williams. »

Comme vétéran, Williams ajoute de l’expérience aux Alouettes, et donne à l’équipe un joueur capable de réussir de gros jeux. L’athlète de 30 ans a passé deux saisons avec les Tiger-Cats de Hamilton (2011-2012) et deux saisons avec le ROUGE et NOIR (2015-2016), et il a atteint le plateau des 1000 verges sur des réceptions lors de chacune de ces quatre années. Il a manqué la première moitié de la campagne l’an dernier, en raison d’une blessure à un genou, mais il a tout de même amassé 415 verges et marqué un touché en neuf parties avec les Lions.

Jackson était auprès de ses coéquipiers en début de semaine, alors que les Alouettes tenaient leur mini camp en vue de la saison 2018 (MontrealAlouettes.com)

Le receveur B.J. Cunningham a passé chacune de ses trois premières années dans la LCF avec les Alouettes, et il a connu sa meilleure saison l’an passé, avec une récolte de 1128 verges et de quatre touchés. Jackson a pris part aux 18 matchs des siens en 2017, et il a amassé 767 verges et marqué six touchés.

« Nous avions un bon groupe de receveurs, mais nous avons eu quelques ennuis à la position de quart-arrière; ceux-ci ont connu des hauts et des bas, et nous avons souvent fait appel à de nouveaux joueurs », a-t-il expliqué. « Je ne sais pas Darian (Durant) a seulement connu une rare mauvaise saison, mais il est un excellent quart-arrière globalement. Parfois, ce n’est qu’une mauvaise passe à traverser. »

On ne connaît toujours pas l’identité du quart-arrière partant des Alouettes en vue de la prochaine campagne, mais l’ancien de la NFL Josh Freeman pourrait peut-être être la solution.

« Je le sais assurément capable de lancer de belles et longues passes », a mentionné Jackson lorsqu’on lui a demandé ce qu’il croyait que Freeman allait apporter aux Alouettes. « Il possède un excellent bras, alors c’est assurément quelque chose qu’il faudra surveiller. Et je crois que nous pourrons aussi compter sur son leadership. Il est imposant, alors je crois que les joueurs défensifs auront de la difficulté à le rabattre au sol. »

Avec tous les changements apportés à la formation des Alouettes lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes, avec une nouvelle équipe d’entraîneurs et avec de l’espoir au poste de quart-arrière, Jackson soutient qu’il y a beaucoup d’optimisme chez les Montréalais en vue de la saison 2018.

« Il y a beaucoup d’optimisme à l’approche de la prochaine saison », a dit Jackson. « Je crois que les principaux éléments que tout le monde attendait au sein de l’équipe étaient l’ajout de nouveaux joueurs en défense et la composition d’un groupe d’entraîneurs; c’est agréable de voir ce que nous avons accompli en ce sens. »

D’après un article publié sur le CFL.ca.