Menu
@
6 novembre 2020

CHEER UN JOUR, CHEER TOUJOURS – Joëlle

Vous vous êtes déjà demandé où étaient rendues vos cheerleaders des Alouettes préférées? Suivez notre série « Alouettes un jour, Alouettes toujours » où nos anciennes nous parlent de leur expérience, de leur cheminement et de ce qu’elles sont devenues!

Cette semaine, on en apprend un peu plus sur Joëlle, qui a été cheerleader pendant 11 saisons, de 2004 à 2015 !

Qu’as-tu fait après ton temps avec les Alouettes et où es-tu rendue aujourd’hui?

J’ai été cheerleader des Alouettes pendant 11 saisons, de 2004 à 2015. Quelques mois après mon départ, j’ai fondé mon entreprise avec mes collègues et amies Lili-Pierre et Noëlle-Émilie, anciennes cheerleaders également. Nous sommes directrices du Studio Innova Danse sur la Rive-Sud de Montréal, rêve que nous chérissions depuis longtemps.

En 2016, j’ai eu le bonheur d’avoir un troisième bébé, un petit garçon, qui a complété ma famille. Mon plus vieux garçon et ma fille ont vécu quelques matchs de football dans mon ventre puisque j’étais sur l’équipe quand ils sont venus au monde.

Finalement, je danse encore et toujours! C’est ma passion, c’est mon carburant.

Quel est ton meilleur souvenir en tant que cheerleader avec les Alouettes?

Il y en a tellement. Cette aventure m’a amené tellement de belles expériences.

Bien sûr, tous les voyages et les victoires de Coupe Grey demeurent au sommet de la liste des plus beaux souvenirs. Des émotions incomparables et tout simplement magiques.

Étant une danseuse dans l’âme, je peux également dire que de danser la mi-temps avec Nelly Furtado dans un stade plein à craquer avec des feux d’artifice au-dessus de ma tête ou de danser avec Hedley au Centre Bell avec une foule en délire sont des moments qui me font vibrer chaque fois que j’y pense.

Quelle est ton anecdote la plus farfelue?

Quand on roule sur l’autoroute et qu’on est soudainement coincé dans un bouchon de circulation, on se demande souvent ce qui cause le trafic. On s’attend à des travaux ou à un accident. On ne se doute pas que ça peut être une fille en maillot de bain qui pose pour un calendrier en plein hiver sur le bord de la route!

Qu’as-tu appris durant ton temps avec les Alouettes?

En étant cheerleader, on n’est pas seulement danseuse; On devient ambassadrice. Le professionnalisme, l’éthique de travail, l’entregent, le charisme et le positivisme sont des éléments que j’ai développés au cours des années et qui me sont fortement utiles dans mon travail et dans ma vie en général.

Je serai toujours reconnaissante d’avoir eu la chance de bénéficier d’expériences enrichissantes, de belles rencontres et de l’impact positif que cette équipe a eue sur moi.

Merci Annie. Merci les Alouettes.