@
17 novembre 2021

Joueurs par excellence 2021

Montréal, le 17 novembre 2021 – La Ligue canadienne de football a dévoilé les récipiendaires des joueurs par excellence des équipes du circuit mercredi. Le demi William Stanback a été voté le joueur par excellence de la formation montréalaise, et ce, de façon unanime. Le joueur de ligne défensive canadien David Ménard a obtenu une double nomination, lui qui a été élu le joueur canadien et le joueur défensif par excellence des Alouettes en 2021, tout comme le botteur David Côté sélectionné joueur par excellence des unités spéciales et recrue par excellence. Le vétéran Landon Rice a pour sa part été élu le joueur de ligne offensive par excellence de l’équipe.

Sans surprise William Stanback s’est avéré un choix unanime pour le titre de joueur par excellence des Alouettes en 2021, lui qui trône au sommet de la LCF avec 1131 verges au sol, soit plus de 200 verges que son plus proche poursuivant, qui a disputé deux rencontres de plus que lui. L’athlète de 27 ans domine aussi la LCF dans plusieurs autres catégories, dont sa moyenne de 6,1 verges par portée et ses 186 courses, en plus de ses six matchs avec plus de 100 verges au sol. Son match de 203 verges au sol, ainsi que sa course de 65 verges représentent aussi des records du circuit canadien en 2021. Personne ne semble pouvoir, ou vouloir le stopper, alors qu’il a plus souvent qu’autrement gagné de nombreuses verges après qu’un adversaire soit entré en contact avec lui. L’Américain a également inscrit trois majeurs au sol cette saison, en plus de capter 15 passes pour des gains 105 verges, portant son total de verges offensives à 1236 pour la saison, ce qui se veut également le plus haut total dans la LCF.

David Ménard continue à cumuler les honneurs cette saison, lui qui a été nommé joueur de la semaine 11, ainsi que joueur du mois de novembre. L’athlète originaire de Chicoutimi pointe au troisième rang de la LCF avec huit sacs du quart, soit le plus haut total pour un joueur canadien. Ménard a également forcé deux échappés, en plus d’amasser 16 plaqués défensifs, dont un pour des pertes. Pour chacune de ses catégories, il s’agit de sommets personnels en carrière pour l’ancien des Carabins de l’Université de Montréal.

La pression qui vient avec le métier de botteur n’a pas semblé affecter David Côté d’un iota cette saison, alors que l’ancien de l’Université Laval s’est emparé du poste de botteur partant durant le camp de l’équipe. Le joueur recrue a semblé inébranlable tout au long de la saison au cours de laquelle il a réussi 30 de ses 37 placements (81,1%), des fois dans des conditions automnales pas toujours idéales. Il a été parfait pour les placements de 40 verges ou moins (17/17), en plus de réussir 32 de ses 33 tentatives de convertis. Ses 123 points représentent le troisième plus haut total dans la LCF. L’athlète de 24 ans domine le circuit canadien avec 3730 verges sur les bottés d’envoi, conservant une moyenne de 60,2 verges par botté.

Quant à Landon Rice, il a décroché un poste de partant régulier pour la première fois de sa carrière, lui qui en est à sa huitième saison dans la LCF. Sa constance permet aux Alouettes de trôner en tête du circuit avec 1894 verges au sol, soit plus de 400 verges de plus que l’équipe au deuxième rang, conservant une moyenne de 5,6 verges par course. Les Alouettes mènent aussi la LCF avec 4832 verges d’attaque nettes et 273 premiers jeux en 2021. L’athlète originaire de Brandon au Manitoba s’est donc avéré un rouage important dans les succès de William Stanback, qui domine la LCF avec 1131 verges au sol. De plus, il a ancré une ligne à l’attaque qui n’a alloué que 32 sacs cette saison, même si elle a dû protéger trois quarts partants aux styles différents. Celle-ci a également dû s’ajuster à plusieurs changements d’effectifs et de positions, en raison de blessures.

Les joueurs ont été sélectionnés par les membres votant de l’Association des chroniqueurs de football du Canada (ACFC) et par les entraîneurs-chefs de la LCF.