Menu
@
9 février 2022

Agents libres, le récap !

Les Alouettes de Montréal espèrent avoir découvert un joyau local dans le marché des joueurs autonomes.

L’équipe a annoncé la mise sous contrat du receveur Hergy Mayala, qui est né en République Démocratique du Congo mais qui a déménagé à Montréal avec sa famille à l’âge de huit ans.

Mayala a passé ses deux premières saisons dans la LCF avec les Stampeders de Calgary. Il a capté 38 passes pour 562 verges sur réception et cinq touchés en 16 matchs au cours de sa saison recrue et il a ajouté 29 réceptions et 284 verges en 13 matchs en 2021.

« C’était difficile (de quitter Calgary) parce qu’ils m’ont donné ma première opportunité de ma carrière (professionnelle) », a déclaré le joueur de 26 ans lors d’une entrevue mardi soir. « Mais en fin de compte, mon cœur n’a jamais quitté Montréal. »

Le directeur général des Alouettes, Danny Maciocia, a déclaré dimanche que l’équipe veut utiliser deux receveurs canadiens dans sa formation partante cette année. La saison dernière, Kaion Julien-Grant était le seul Canadien à être partant à ce poste.

Non seulement l’utilisation de Julien-Grant et Mayala donne aux Alouettes deux receveurs de passes canadiens de qualité, mais cela leur permettra également d’utiliser un Américain ailleurs (probablement en défense). Évidemment, les Alouettes doivent encore trier leur alignement au camp d’entraînement, mais il semble qu’ils auront six partants Canadiens à l’attaque (quatre joueurs de ligne offensive et deux receveurs) et au moins un en défensive.

LA DÉFENSE S’AMELIORE

Les visages de l’attaque des Alouettes ne sera pas très différent en 2022, mais la défensive subira un peu de changement.

L’ailier défensif canadien David Menard, le plaqueur défensif Woody Baron, le demi de coin Money Hunter et le secondeur Patrick Levels ont tous quitté le nid mais les Alouettes ont ajouté l’ailier défensif Avery Ellis d’Ottawa et les demis défensifs Mike Jones et Tyrice Beverette de Winnipeg et Hamilton.

Le départ de Jamal Davis II vers les Chargers de Los Angeles de la NFL signifie qu’il y a une place ouverte dans la formation partante sur la ligne défensive.

« Il y a un peu de vieille école en lui », a déclaré Maciocia à propos d’Ellis. « Il s’entraîne fort et il ne manque aucun entraînement. C’est un gars qui va se retrousser les manches et s’en prendre à ça. C’est exactement ce que nous avons avec tous nos joueurs sur notre ligne défensive.

Jones peut jouer à plusieurs postes dans la tertiaire et il peut également s’aligner au poste de secondeur extérieur côté court.

« Il peut jouer n’importe où dans la tertiaire et cela vaut beaucoup pour nous », a déclaré Maciocia à propos de la polyvalence de Jones. « Nous savons qu’il peut jouer comme demi-defensif du côté court, il peut jouer comme demi de coin et nous savons qu’il peut jouer au poste de secondeur extérieur du côté court. Cela nous donne de la flexibilité pour essayer d’aligner nos cinq ou six meilleurs dans la tertiaire. »

Beverette a passé la majeure partie de la saison dernière à jouer sur les unités spéciales pour les Tiger-Cats mais il aura la chance de se faire valoir comme partant avec les Alouettes au camp d’entrainement.

« Nous l’avons vu comme maraudeur dans la NFL », a déclaré mardi le directeur général des Alouettes. « C’est un gars qui va aller traverser le terrain à 100 miles à l’heure et il va s’imposer physiquement à l’adversaire. Il a un élément physique qu’il apporte à son jeu. Il se trouve toujours autour du ballon. »

Beverette peut également jouer comme secondeur extérieur du côté court et du côté large aussi.

ILS SONT DE RETOUR !

En plus d’ajouter de nouveaux joueurs, Maciocia a également trouvé un moyen de ramener quelques visages familiers.

Le plaqueur défensif Michael Wakefield a signé une nouvelle entente juste avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes et le secondeur Québécois Frédéric Chagnon a rejoint les Alouettes après avoir passé du temps à Ottawa en 2021.

Wakefield, qui a signé avec Montréal la saison dernière, a eu un gros impact au milieu de la ligne défensive la saison dernière. Il fera partie de la rotation au poste d’ailier défensif avec Almondo Sewell, Mike Moore et le Canadien Cam Lawson.

Les Alouettes ont annoncé que Sewell avait signé une prolongation de contrat mercredi matin qui le gardera à Montréal jusqu’à la saison 2023.

Le joueur de 35 ans est l’un des principaux leaders en défense et il a eu un impact immédiat sur le terrain lors de sa première année avec les Alouettes en 2021.

Il a terminé la saison régulière avec 19 plaqués et cinq sacs du quart en 14 matchs. Sewell a également marqué un touché sur une tentative de course d’une verge contre les Redblacks le 3 septembre.

Ces chiffres impressionnants ne lui rendent même pas justice. Le vétéran commande beaucoup d’attention des joueurs de ligne offensive adverses et cela aide à libérer ses coéquipiers pour faire des gros jeux.

Enfin, les Alouettes ont aussi annoncé la mise sous contrat du quart Trevor Harris pour une saison.

Harris a joué la saison dernière avec Edmonton et Montréal. Il a été acquis des Elks au mois d’octobre.

Le joueur de 35 ans a disputé quatre matchs de saison régulière et un match éliminatoire pour les Alouettes. Il a lancé huit passes de touchés et seulement deux interceptions au cours de cette séquence de quatre matchs.