@
8 juin 2019

Les Alouettes ont de grandes décisions à prendre

Le personnel entraîneur aura plusieurs décisions difficiles à prendre dans les prochains jours concernant la composition de l’édition 2019 de nos Alouettes. Après le deuxième et dernier match préparatoire qui s’est terminé par la marque nulle de 20-20 contre le ROUGE et NOIR d’Ottawa jeudi soir au stade de McGill, l’entraîneur-chef a confirmé en point de presse qu’il lui restait toujours quelques casse-têtes à résoudre, dont celui du quart partant.

« Dans la LCF, on a si peu de temps pour évaluer et trancher. Je vais dire ce que je dis toujours; je vais regarder la vidéo et probablement encore vous faire languir pendant une semaine, » a-t-il affirmé en riant, conscient que la lutte au sein du groupe de quarts est actuellement scrutée à la loupe.

Antonio Pipkin a démarré le duel sur une note convaincante en réalisant un jeu de 72 verges avec l’aide de notre nouveau receveur étoile DeVier Posey. À peine une minute de jeu s’était écoulée quand Posey, après s’être défait habilement de sa couverture, a mis les pieds dans la zone des buts pour marquer le premier touché de la soirée.

« Ce n’était pas nécessairement important pour moi individuellement de démarrer en trombe comme ça, mais ça l’était pour l’unité. Il faut qu’on puisse tirer le maximum de ces moments. C’était un 3e essai et, en le réussissant, on a gagné en confiance. », a confié le receveur d’expérience après le match.

Règle générale, Pipkin a fait preuve de patience et de prudence, quittant rarement sa pochette. C’était le mot d’ordre, selon Coach Sherman.

« Antonio a fait ce qu’on lui a demandé. Il est resté dans sa pochette et a réussi des jeux. Il en est peut-être sorti trop vite à quelques reprises, mais somme toute, il a fait un bon travail. »

Si Pipkin a pu rester relativement tranquille, c’est en grande partie grâce au travail de la ligne à l’attaque partante qui a été particulièrement efficace en protection du jeu aérien. Le front offensif composé de Kristian Matte, Tony Washington, Spencer Wilson, Trey Rutherford et Na’Ty Rodgers a alloué à notre numéro 17 le temps dont il avait besoin pour trouver ses receveurs, notamment Posey, en profondeur.

Tandis que la chimie de Pipkin avec son unité est indéniable, celle Vernon Adams Jr avec la recrue Quan Bray qui a connu une excellente présaison a carrément fait des étincelles. Dès son entrée sur le terrain au 2e quart, Adams a lancé deux passes consécutives au jeune Bray, des jeux de 48 et 27 verges, le deuxième bon pour un touché. Comme à Toronto, Vernon a apporté toute son énergie sur le terrain et sur les lignes de côté, ne manquant pas de saluer les fans à plusieurs reprises.

 

En plus de DeVier Posey et Quand Bray, BJ Cunningham a réalisé quelques attrapés difficiles en début de match.

« Je suis très fier de nos receveurs. BJ Cunningham connait son meilleur camp à vie. Eugene Lewis et DeVier Posey sont de vrais gentlemans. De bons gars sur le terrain, comme à l’extérieur. Nos Canadiens aussi sont très bons. J’ai hâte de voir quelle sera la sélection finale. », a confié l’entraîneur-chef aux médias.

Effectivement, l’équipe ne manquera pas de talent à ce poste cette saison. Le Canadien Félix Faubert-Lussier qui a démarré le match aux côtés de Cunningham, Posey, Lewis et Wieneke pourrait très bien faire partie de l’équation. Carter et Bray aussi…

Sur la tertiaire et la ligne défensive, les luttes étaient aussi à surveiller. Jeudi soir, les demis défensifs Jarnor Jones (huit plaqués), Greg Reid (trois plaqués), Ty Cranston (deux plaqués, une interception) et Marcellus Pippins (1 plaqué, une interception) ont grandement aidé à contenir le jeu aérien du ROUGE et NOIR. Toutefois, malgré le temps de possession en notre faveur, Ottawa a réussi à accumuler un plus grand nombre de verges par la passe que nos oiseaux (360 vs 347). Une donnée sur laquelle le corps défensif, notamment la ligne défensive, devra travailler dans les prochaines semaines. En 2e demie, l’ailier défensif de 23 ans de Georgia Tech, Antonio Simmons, a réalisé deux sacs des plus convaincants. On ne serait pas surpris de le revoir dans les parages après ce weekend.

Le corps entraîneur effectuera ses coupures de personnel avant ce samedi 22h. Restez à l’affût pour connaître la composition finale de l’équipe qui entamera la saison régulière à Edmonton le vendredi 14 juin.

Acheter mes billets